cookieArray ( [wp-wpml_current_language] => fr ) Array ( [wp-wpml_current_language] => fr )

Contexte

Le secteur de la mode vit une transformation profonde : une baisse tendancielle du budget habillement des ménages couplée à une pression forte sur les marges. Le comportement des consommateurs a lui aussi évolué. Mieux informés et plus versatiles, ils sont en même temps à la recherche de nouveautés et de plus en plus sensibles à l’impact social et environnemental des marques. En parallèle, les entreprises pure players (Zalando, Asos…) gagnent des parts de marché grâce à des coûts de structure plus faibles que ceux des distributeurs traditionnels. 

Ces évolutions du marché imposent aux acteurs de la mode de se transformer pour rester compétitifs. Ils doivent renforcer l’attractivité de leurs produits en accélérant les mises sur le marché de nouveautés et proposer une personnalisation produit plus poussée. Cela implique de réinventer les processus de développement des produits grâce, notamment, à la conception 3D et au lean management. L’industrie de la mode doit également réussir sa transformation omnicanale, en offrant aux clients les services sur-mesure auxquels ils aspirent, tout en assurant une parfaite fluidité entre les canaux de vente (« one stock », OMS, traçabilité « temps réel »…)

De plus, il est urgent pour les acteurs de la mode de renforcer leur responsabilité sociale et environnementale grâce à une plus grande transparence sur leurs méthodes de production (en particulier dans les pays à bas coûts) et leur réduction d’émissions de gaz à effet de serre (traçabilité IoT, transport à faible émission de CO2…). Enfin, l’industrie de la mode doit prendre en compte la volatilité de la demande et éviter la destruction d’invendus (anticipant en cela la réglementation en cours d’élaboration), ce qui la conduit à développer des technologies prédictives via la data science et des supply chains plus agiles.

Notre approche

Nous travaillons avec 50 des plus grandes marques de mode en Europe et aux États-Unis, à toutes les étapes de leur chaîne de valeur, depuis la stratégie jusqu’à la mise en œuvre des projets :

  • re-engineering des processus, de la conception des produits jusqu’à leur livraison aux entrepôts, dans une logique d’optimisation des délais et de maîtrise de la qualité ;
  • redéfinition des stratégies de sourcing au niveau mondial et optimisation de la performance achat (négociation, collaboration fournisseurs) ;
  • planification et pilotage des collections, des assortiments et des stocks au niveau macro (catégories et régions) et micro (géolocalisation des offres à la SKU [stock-keeping unit] et à la boutique) en s’appuyant sur les meilleurs techniques et outils de merchandise planning ;
  • fiabilisation des prévisions de vente en utilisant notamment la data science ;
  • mise en place de processus collaboratifs avec les fournisseurs, intégrant la planification de l’approvisionnement des matières premières et des capacités pour accélérer les délais ;
  • refonte des schémas logistiques et optimisation des flux, en s’appuyant notamment sur les technologies IoT (Internet des Objets) et l’automatisation des entrepôts ;
  • démarches lean en logistique et en boutique ;
  • définition et mise en œuvre de la transformation omnicanale (palette de services, stratégie d’unification des stocks, orchestration des commandes) ;
  • accompagnement des équipes et conduite du changement : mobilisation des acteurs, accompagnement de la transformation des métiers et des organisations.