Contexte et défis

La pression sur les coûts, associée à la montée en puissance de la fonction supply chain, ont conduit, au sein des entreprises, à un partage tacite des responsabilités : à l’usine de réduire son CRI (DIPR Risk Index) (et d’améliorer sa qualité de production ; à la supply chain d’améliorer la qualité de service et de réduire les stocks.

Ce partage des responsabilités s’avère bénéfique pour les entreprises en forte croissance où les fondamentaux restent encore à installer et où les marges de productivité et de qualité produit s’avèrent importantes. Dans ce contexte, les démarches d’amélioration continue comme le lean management, trouvent tout leur sens.

La méthode lean présente des limites pour les entreprises plus matures qui cherchent à aller plus loin dans l’excellence opérationnelle. Plus « orientée client », l’usine ne peut plus se contenter d’être un maillon, aussi efficace soit-il, d’une supply chain globale. Elle doit au contraire être plus fortement responsabilisée sur l’importance de son arbitrage entre coût et qualité, bien sûr, mais également sur la qualité de sa réponse à la demande et sur la gestion de ses stocks, qui sont fonction de sa flexibilité et de sa réactivité.

En définitive, atteindre l’excellence opérationnelle représente un changement culturel important, en plus de l’acquisition de méthodes avancées de supply chain industrielle, en plus de la méthode lean.

Notre approche

Argon & Co a mené de nombreux projets de transformation afin d’améliorer l’agilité industrielle de nos clients. La réduction des cycles, la diminution des stocks industriels (matières premières, encours, stock de campagne ou d’anticipation), l’amélioration du taux de service usine sont autant de démarches visant à rendre l’industrie plus agile. Après avoir effectué un diagnostic qualificatif et quantitatif de l’agilité industrielle existante, nous identifions et nous aidons à mettre en place les leviers sur les différents axes de travail:

  • offre de services,
  • évolution de l’organisation : rôle et responsabilités entre les différents acteurs (direction industrielle, usine, supply chain, achat…), rythme de travail, rituels, KPI, incentives managériaux…
  • revue du schéma de flux : mise en ligne, points de découplage, collaboration multi sites
  • réservation capacitaire et dimensionnement de la flexibilité,
  • mise en place d’outils avancés de pilotage des flux industriels (supply control tower TM ) permettant une visibilité complète et intégrée des flux d’approvisionnement, d‘encours et de produits finis ainsi que de la demande client,
  • mise en place du DDMRP dans le cas où cette méthode est adaptée,
  • réduction des temps de changement (actions SMED),
  • optimisation des tailles de lots à travers des méthodes totalement innovantes conçues par Argon & Co….