cookieArray ( [wp-wpml_current_language] => fr ) Array ( [wp-wpml_current_language] => fr )

Contexte et défis

Les infrastructures industrielles (transport, énergie, utilités…) sont des actifs-clés pour les industriels qui les exploitent et en tirent des bénéfices. Ces actifs, qui pèsent de façon extrêmement forte tant sur les CAPEX que sur les OPEX, doivent être pilotés de manière fine sur des durées souvent très longues, de plusieurs décennies.

L’optimisation de l’allocation des actifs est également essentielle aux décisions d’investissement – qu’il s’agisse d’un nouveau projet, d’un renouvellement ou d’une maintenance – et elle doit être soigneusement alignée sur la demande.

La prédominance des critères économiques et financiers sur la prise de décision a favorisé la gestion financière de l’asset management avec des outils et des indicateurs historiquement plus connus dans le secteur financier. 

Aujourd’hui, la gestion d’actifs via l’Asset Management s’applique aux actifs industriels, ce qui nécessite de faire évoluer cette manière de travailler traditionnelle. Une vision plus dynamique de la gestion des actifs doit être envisagée pour inclure les coûts du cycle de vie (LCC pour Life Cycle Cost) et le coût total de possession (TCC pour Total Cost of Ownership). Ces concepts permettent ainsi d’intégrer les exigences opérationnelles concrètes et de contribuer à une prise de décision optimale.

Notre approche

Argon & Co intervient sur la quasi-totalité des dimensions de l’asset management, à un niveau aussi bien stratégique qu’opérationnel.

  • Sur le plan stratégique, nous intervenons dans l’élaboration de modèles de décision permettant par exemple d’identifier et de programmer les grands chantiers d’investissement, tout en intégrant leurs impacts (souvent conséquents) sur l’usage des infrastructures (circulation réduite ou interdite, scénarios d’exploitation en mode dégradé). Nous sommes également à même d’instruire les arbitrages entre renouvellement et maintenance d’infrastructures (le ROI d’un investissement de prolongation à mi-vie par exemple).
  • Sur le plan opérationnel, les infrastructures industrielles présentent les mêmes problématiques que des biens plus classiques : efficience des opérations de maintenance, planification des interventions en lien avec les opérations, maîtrise des prestataires et des fournisseurs, pilotage de la supply chain des pièces de rechange (en intégrant la gestion des réparables), mise en œuvre des leviers digitaux (IoT, outils nomades, maintenance prédictive), tableaux de bord de performance, démarche de make or buy… en intégrant les processus, l’organisation et la conduite du changement.

À ce titre, nous sommes en mesure d’accompagner les acteurs industriels dans la mise en place de leur politique d’asset management tout comme dans sa refonte, et de mener des changements très opérationnels sur tout ou partie des leviers de la performance.